Aujourd’hui, parlons mensonge ! Parce que…

Le mensonge, c’est la vie !

(Petit traité pour gens honnêtes, ou pas.)

Ouep, rien que ça ! lol

 

Le mensonge c'est la vie, petit traité pour gens honnêtes garanti sans sucres ajoutés

 

Bonjour à tous mes ptits poulets !

 

Laissez-moi mettre les pieds dans le plat : Tout le monde ment.

Ce n’est pas juste un truc en l’air que je lance, c’est même quelque chose qui est prouvé scientifiquement. (J’y reviendrai toute à l’heure lol)

Ça va du petit mensonge « comme ça » au mensonge que l’on dit pour se protéger, ou pour protéger d’autres personnes, en passant par des plus grands mensonges, du genre de Bill Clinton qui affirme ne pas connaître Monica Lewinsky, par exemple. (Je prends un truc du passé, pour éviter les polémiques du moment ahaha !)

(Petite aparté : Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais 2018 est une année de polémiques.

Le monde, via les réseaux sociaux, s’est mis en tête que donner son opinion sur à peu près tout (et surtout des trucs à la con…) était une question de survie.

On passe de la couleur de la jupe de machine, à la succession de bidule, en passant par « Et ce mot là ? Il est approprié ou non ? »

Il n’existe absolument aucun sujet qui ne puisse pas devenir sujet à polémique.

Bien sûr, il est important de se révolter pour certaines choses, je ne dirais pas le contraire, je suis la première à avoir des crises de « Balavoinite aïgue » quand je vois ou entends certains trucs. Mais il m’est d’avis que polémiquer sur tout, à un moment, tue l’essence même du pouvoir de la polémique. (Hic !) fin de l’aparté)

 

Le mensonge n’est pas réservé aux seuls politiciens. Même nous, on ment. TOUS.

Mes dernières recherches du moment, et je dirais même que ça ne date pas d’hier, parce que c’est un truc qui me passionne, portent sur l’irrationnalité. En gros, la tendance de l’être humain à avoir des comportements totalement irrationnels.

Cette irrationnalité peut sembler de prime abord, complètement imprévisible. Sauf que…

Si on observe les humains deux secondes, et si on arrive à avoir un tant soit peu le recul nécessaire pour s’observer soi, on peut se rendre compte que ces comportements sont prédictibles.

Ultra prédictibles.

 

C’est d’ailleurs en partie grâce à ça que j’ai pu exercer en tant que médium, et que même si je ne pratique plus la médiumnité aujourd’hui (du tout !) j’ai une vision très analytique qui fait que je reste incroyablement redoutable et très à propos dans mes « prévisions annuelles ».

 

L’être humain peut être capable du pire, comme du meilleur, et aussi, et surtout, du pire en pensant faire le meilleur.

On cherche à obtenir un résultat, et pour l’obtenir, comme le dit l’adage, « la fin justifie les moyens ».

Même en ayant les meilleures intentions du monde, on peut faire d’énormes conneries.

Y’a qu’à se souvenir deux secondes du nombre d’artistes qui ont nié s’être shootés, pour continuer de performer sur scène, même topo chez les coureurs cyclistes.

 

Et c’est bien là le cœur du bordel.

Le pionnier de l’irrationnalité est un chercheur en psychologie (dont j’ai dévoré les bouquins, et cet article en est très largement inspiré, ainsi que du documentaire disponible sur NetFlix « Dis-honesty : The Truth about lies ») qui s’appelle Dan Ariely.

Toutes ses recherches ont porté là-dessus :

Pourquoi les gens agissent t’ils de manière irrationnelle ?

Pourquoi les gens mentent ?

Il est allé de découvertes en découvertes.

Et notamment celle-ci :

A partir du moment ou un mensonge trouve une justification assez plausible pour sembler « honnête », le mensonge devient acceptable et les gens peuvent mentir, tout en ayant le sentiment d’être des personnes très honnêtes.

 

En gros, du moment que le mensonge est justifié, c’est ok de mentir.

Pour démontrer ça, il fait en conférences un truc extrêmement drôlissime :

Si on demande à une audience « Qui d’entre vous a déjà menti au cours de sa vie ? », ou même au cours des dernières semaines, tout le monde va lever la main (ou ceux qui ne la lèvent pas, ne sont pas honnêtes lol).

Si dans la foulée, on leur demande qui d’entre eux s’estime être honnête, la quasi-totalité des mains levées à la question précédente vont se lever aussi.

 

Et BOUM !

Les gens, qui avouent pourtant avoir menti délibérément, se croient tous fermement être des personnes très honnêtes.

C’est quelque chose qui, en tant que médium, ou quand on est un tant soit peu intuitif, peut donner des envies de bugner des gens.

Tu sais que la personne en face te ment, elle sait que tu sais qu’elle ment, mais elle se dit que sur un malentendu, ça peut marcher ! (Spéciale dédicace à mes coachés, qui se mentent à eux même et me mentent aussi régulièrement, et qui ont tous eu à faire à mon fameux regard qui signifie « Hey oh, mon petit lapin là, tu te fous d’ma gueule, ce serait sympa d’arrêter ! »  lol)

 

Explication :

 

Le mensonge, une fois justifié, ne semble plus si grave.

 

Encore pire : le mensonge semble même apparaître, dans le conscient, comme quelque chose de totalement honnête, acceptable, et peut même être quelque chose de bénéfique aux yeux du menteur qui vient de le proférer !

 

Cette justification passe du simple « J’ai menti pour son bien, pour ne pas le faire souffrir »

à « Oui je trompe mon mari, parce qu’il est souvent absent » en passant par « Je lui ai dit ce qu’il voulait entendre sinon il ne m’aurait pas lâché la grappe ! » ou bien encore « Tout le monde le fait, c’est pas si grave ! ».

 

Plusieurs facteurs entrent alors en compte dans le fait que nous mentons tous.

 

  • Si les personnes qui nous entourent s’autorisent des mensonges, même petits, alors le sentiment de justification est tout trouvé. C’est simplement dû au fait qu’on est plus seul à devoir porter la culpabilité du mensonge, donc le mensonge devient moins lourd à assumer.

 

  • L’habitude. Plus on ment, d’abord par petites touches, plus le cerveau (mon dada préféré !) s’habitue à mentir, et plus il est habitué à mentir, plus il diminue de lui-même la culpabilité qui l’accompagne ainsi que le sentiment de faire quelque chose de « mal ». Il n’est pas rare de penser « J’ai déjà menti une fois là-dessus, ça n’a pas eu de conséquences, je peux le refaire ! »

 

  • L’argent. Lorsque de l’argent est impliqué, et notamment lorsqu’il n’est même plus nécessaire de le manipuler sous forme de pièces ou de billets, (l’argent aujourd’hui est de plus en plus dématérialisé, via internet, les cartes bancaires, le Bitcoin ! Etc.) le mensonge est ultra facilité. (Je vous invite à chercher certaines des expériences effectuées par Dan Ariely et son équipe là-dessus, c’est assez fou !)

 

  • Vouloir le bien, pour soi, ou pour les autres. Que ce soit pour éviter un drame, ou éviter de faire souffrir. Qui n’a jamais répondu « Oui, je vais super bien ! » alors que ça n’allait en réalité pas du tout ? Levez la main !!! (Je lève les deux bras en l’air quitte à me déboiter l’épaule là, même si vous ne me voyez pas lol)

 

  • La « pression sociale ». Si tout le monde ment, et ce, même si on sait que c’est faux, on se met à mentir aussi. Pour ne pas avoir l’air con. Ce qui est très con, vous en conviendrez. Irrationnalité, mon amour !

 

 

D’où la surenchère dans l’arnaque…

Le marketing, avec les fameuses promesses qui vous sont faites, chaque fois plus extraordinaires, pour vous faire miroiter de perdre 10 kilos LA SEMAINE PROCHAINE tellement c’est miraculeux !!!

(Et je ne parle même pas du monde de la spiritualité en ce moment. Tout le monde ment pour convaincre des clients, un petit mensonge par-ci, un petit mensonge par-là, et finalement, comme ça passe, on en rajoute un peu par-ci, puis un peu par-là, comme ça passe encore, hop, le mensonge devient gros, et comme tout le monde ment encore un peu plus pour grapiller encore plus, finalement, ça ne ressemble plus à rien… C’est la raison première qui a fait que je m’en suis désolidarisée.)

 

Le fait est que, mes petits poussins d’amour… Nous sommes tous irrationnels.

On essaie d’accepter nos défauts, mais on n’accepte pas les défauts des autres.

Pire : On essaie d’accepter notre corps par exemple, mais on achète que des produits présentés par des nanas (ou des hommes) qui n’ont absolument aucun défaut ! Aucun publicitaire ne fera une pub pour une crème en montrant une nana qui a des boutons. Simplement parce que ça ne fonctionne pas !

 

Pour rester dans ce que je connais, mon métier à moi, le coaching, personne ne prend RDV avec un coach qui ne donne pas le sentiment de réussir dans tout ce qu’il entreprend.

Rares sont les personnes, dans le développement personnel, ou chez les thérapeutes quels qu’ils soient, qui avouent aller mal, ou consulter pour eux-mêmes.

 

Aller voir un coach qui a besoin d’être coaché ? Ou un psy qui voit lui-même un psy ? What the fuck ?!

 

Alors qu’en réalité, si on exerce ce métier, c’est parce que TOUS sans exception, on a eu à un moment donné, besoin d’aller récurer les grosses merdasses du dedans ! Cela devrait être totalement normal.

C’est d’ailleurs devenu ma normalité à moi.

Dans tous mes programmes. Je fais, je montre, je me montre et explique tout ce par quoi je passe.

Mais oser avouer, oser dire, oser expliquer, c’est aller au-devant de gros risques. J’en ai fait les frais. (ou pas, c’est là qu’intervient le mode MENFOUMENTAPE lol)

A chaque fois que j’ai eu avoué passer par des remous, j’ai vu le nombre de mes lecteurs diminuer.

Lorsque j’ai avoué avoir des difficultés à tourner des vidéos dans un mail de ma newsletter, j’ai eu une centaine de désinscriptions.

Les gens n’aiment pas. Les gens n’arrivent pas à concevoir qu’un coach peut à certains moments, aller bof bof.

Et ce, même si j’ai montré, nombre de fois être capable de me relever de beaucoup de choses, même si je suis connue et reconnue comme étant une warrior de l’extrême du rebondissement positif, plusieurs fois, je me suis vue obligée de minimiser mon bordel.

 

Pour comprendre ça, et surtout comprendre que vous le faites aussi, voici un petit exemple donné dans le livre « Influence et manipulation » de Robert Cialdini.

Il explique que, lorsque des supporters assistent à un match et que leur équipe favorite gagne, ils utilisent des phrases où ils s’associent à la victoire, concrètement, ça donne « Yeahhhhh !!! ON a gagné, ON a super bien joué ce soir !!! » et au contraire, quand l’équipe perd, ils se désolidarisent totalement. Ça donne : « ILS ont joué comme des merdes, j’espère qu’ILS feront mieux la prochaine fois ! ».  Dingue non ? Ma main à couper que vous ferez plus attention la prochaine fois après un match des bleus ! ahaha !

 

Donc donc donc… Oui, les gens mentent.

Mes plus proches amis m’ont aussi menti ! Et ce, en se pensant tout à fait honnêtes !

« Non je t’ai pas copié, (= mensonge) ou alors, je n’ai pas réalisé (= minimisation) et puis, après tout, tout le monde te copie, et les idées sont dans l’air, tout le monde peut les chopper au vol ! (= justification)»

Et hop, c’est réglé, que voulez-vous que je dise ?

Rien !

Car si tout le monde ment, je ne suis pas non plus tout à fait honnête !

Comprendre le fonctionnement derrière le mensonge, ce qui nous pousse à mentir, ou à déformer la réalité pour la rendre parfois plus acceptable, ou plus magique, comme le démontre par exemple très bien le film L’odyssée de Pi, peut, dans certains cas s’avérer salvateur.

Le déni en psychologie est considéré comme un mécanisme de défense, il n’en reste pas moins un énorme mensonge irrationnel dans certains cas, bien incompris pour l’entourage.

 

Comprendre le pourquoi du comment ne change pas la réalité, mais peut s’avérer très utile pour faire la paix.

Faire la paix avec l’irrationnalité, le mensonge, les gens, et au sens plus large, avec l’humanité toute entière.

 

En tout cas, moi, ça m’a aidé.

Et j’ai écrit cet article dans l’idée que ça vous aide aussi mes zouzous.

 

On peut ne pas tolérer quelque chose, mais on peut essayer de le comprendre.
C’est là que commence la compassion, et que peut venir le pardon.

Pour les menteurs qui vous entourent, et aussi mes chéris, pour vous-même, si comme moi, vous êtes à la base persuadés d’être totalement honnêtes et droits dans vos shoes, réfléchissez bien, explorez vos petits travers, et je suis sûre que vous êtes tout à fait capables de trouver un petit tintement de compassion pour certains mensonges qu’on vous a fait, et qui vous ont foutus en rogne par le passé 😉

Aller pour finir, voici les mensonges les plus courants dans la team NawAK :

Moi : « Oui oui ! J’arriiiiiiiiiive! » (Coupable de « fausses promesses irréalisables »)

Sandrine : « Je vais prendre une ptite douche, vite fait ! » (Coupable de sur-confiance en ses capacités de Speedy Gonzalez !)

Edith : « J’ai pas tellement le cœur à parler » (Dixit l’écrivain de romans monologues sur tout support de communication numériques, ET réels.)

Et la petite dernière embauchée, qui se trouve être ma petite sœur : « Je m’en occupe demain !!! » (Coupable de la même chose que, ben, moi. C’est une histoire d’ADN…)

 

Et vous ? Quels sont les vôtres ? Racontez-nous tout dans les commentaires !!! Nous laissez pas toutes seules à nous auto-balancer lol

 

 

@ Bientôt quelque part mes petits poulets !

 

Pour aller plus loin, pensez à lire les livres évoqués dans cet article !

 

 

Ps : Je n’ai pas menti dans cet article… Quoi que… #ParanoïaDansVosNeurones !

Ps² : Comprendre pourquoi quelqu’un ment, c’est bien, mais vous n’êtes pas non plus obligés de le tolérer, vous pouvez aussi vous éloigner de la personne si elle devient toxique ou qu’elle se fout d’votre gueule. J’dis ça, j’dis rien 😉

Ps 3 : Et sinon, tout va bien ! Non j’déconne, je suis une énorme fraude là-dessus, et je vous raconterai tout, sans mensonge, dans mon prochain article. Let’s go CLEAR !

Ps4 : Je ne mens pas quand je dis que pour écrire mes articles, je carbure à la caféine ! ahaha ! Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me payer un café tout chaud en cliquant sur l’image ci-dessous. Merci infiniment ô grands adorateurs de la caféine !

 

Article le mensonge, c'est la vie : Offrez-moi un café en cliquant sur cette image !


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l’imparfaititude aux méthodes farfelues et ultra efficaces, Alice Kara dénote dans le monde du développement personnel ! Ses techniques, elle les crée et les peaufine avec des outils qu’on ne voit nulle part ailleurs, ça surprend au départ, mais on s’y fait vite ! Ses programmes de coaching sont à son image, teintés de psychologie, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    9 replies to "Le mensonge, c’est la vie! (Tous “presque” honnêtes ?)"

    • Ysabelle

      Quelqu’un d honnête et d authentique ca me fait du bien, quelqu’un qui ment ou qui se cache ca me fait mal

    • Séverine

      Ah le oui oui je le fais rapidement (dans 6/mois quoi!!!)
      Sinon au boulot c’est Dallas et je suis généralement le « terrain ‘neutre » sauf que le rôle de terrain ‘neutre = mentir!!! Non pierre ne dit jamais de mal sur toi, ah bon non je ne savais pas tu sais Paul ne dit pas tout ce qu’il sait !!!

      Mais est ce que mentir n’est pas dû au fait que a) soyons honnête l’être humain est flemard et égoïste et que mentir est un moyen de se protéger et/ou de facilité ? Et b) le mot honnête a souvent une connotation légale ( style braqueur de banque, arnaqueur…)?

      Nooon je ne cherche pas d’excuse au mensonge lool

    • Graziella

      Chaque fois que je dis oui, alors que c’est non, non et non 😂😂😂

    • Jacinthe

      Jadore ton article il tombe a point ❤Je réfléchissais justement sur ça ces derniers jours 💖effectivement on ment tous

    • Marie Boyer

      J’adhère, j’adore …
      Je lève les mains, les bras, je me lève …
      En passant par le ça va de politesse, oui je suis heureuse de vivre avec toi alors que tu préfère détourné ce qui te fait vraiment chier, histoire d’avoir soi disant la paix, quand tu dis je te rappelle plus tard, alors que tu n’as pas envie. Oui je mens pour arranger, ne pas frustrer ou autre …. Baliverne …. On sait bien qu’oser dire ça fout le bordel …. Encore un exemple : tu peux tour me dire je t’accepte comme tu es …. Ça c’est un mensonge recurant … Oui je suis des vôtres … 😉 merci merci merci

      • Alice Kara

        Comme dirait King Julian de Madagascar “Lève les bras Maurice, c’est plus rigolo les bras levés !”

Laisser une baffouille

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.