Aller viens, on fais la paix avec ton corps dans ta tête !

(Ou… L’histoire de celle que, quand elle pas de corps, elle a une tête !)

C’est pas français, et menfoumentape !

 

Bonjour à tous mes petits poulets !

Aujourd’hui, quelques news en vrac, et du découennage de mental comme vous aimez bien. (On vire la couenne quoi… Oui, je suis une nouvelle fois d’humeur presque poète !)

 

Je me suis donc fait opérer le 11 mai, et après une semaine géniale à l’hôpital (j’vous jure, j’me serais presque crue en vacances tellement tout était parfait, j’aurais été Céline Dion, je n’aurais pas été mieux traitée tellement j’ai été choyée aux petits ognons par le chirurgien ! Le personnel soignant, ma chérie, et tellement tout s’est super bien passé… Du bonheur !)

Je suis rentrée à la maison tranquillou (après un petit marathon de 2h à crapahuter dans Ikea, pour vous dire à quel point j’étais biennnnnn !!! ahaha !) et j’me suis mis en mode plan plan (la tulipe ? Non c’est pas ça…) sur le canapé, pour rattraper mon retard sur NetFlix, ou entre autres, mon DVD de Rogue One en 3D, bref, de nouveau du bonheur quoi !

Et vas y que j’ai flâné sur le balcon à bouquiner, pioncer, pépère… A me faire servir par mon âme heureuse (ouais, elle, elle n’était pas en vacances la pauvre… lol)

J’ai kiffé ! ahaha !

Puis comme c’était prévu, j’ai repris le taf le 30 mai. Nickel, tout allait bien, j’ai passé ma journée à pas bouger sur le canapé en bossant sur mon ordi, toujours pas de douleurs, jusqu’à ce que… Crack patatra, couture qui pète, poche d’hématome qui pète aussi à l’intérieur (je n’ai strictement rien senti, y’a que mon canapé qui a eu mal… lol) et v’la ti pas que tout le monde s’est affolé, et qu’on a dû commencer la ronde interminable des infirmières qui sont venues reluquer mon popotin sous toutes ses coutures, etc etc…

Sauf que moi, la seule info que j’ai retenu dans ma tête, c’était :

On m’a assignée à rester sur le canapé, et donné du sursis de flemmingite aiguë.

Sauf que chez moi, la flemmingite aiguë, c’est bien quand j’ai pas prévu de taffer. Quand j’ai prévu de taffer et que je ne peux pas, ça vire vite au drame. Genre Drama Queen qui fait le bébé et qui chiale comme une pauvre merde, autant qu’un homme qui se choppe un rhume.

(Les mecs, si vous me lisez, je vous kiffe !)

Mais rester allongée ne m’a pas vraiment empêché de taffer sur le moment, (Ben voui, j’ai acheté en sortant de l’hôpital une table pour mon ordinateur portable à IKEA lol à croire que je suis pré-voyante… re lol) du coup ben j’me suis coltiné une petite fièvrasse sympa, qui a duré quelques jours.

 

Merci la fièvre, j’ai dû stopper mon taf en cours, et j’ai rattrapé mon retard NetFlix sur Better Call Saul. (Ma vie est passionnante, je sais… lol)

 

J’émerge à peine aujourd’hui, la tête toujours un peu dans le coltard et j’en profite pour vous coller ce petit article qui ne ressemble à rien, mais va tout de même vous mener quelque part. Je n’ai perdu aucun neurone dans l’aventure !

Et c’est justement là que je veux en venir…

Vous savez les aveugles… (pas ceux qui viennent de côte d’ivoire et qu’on appelle les y voit rien ok ? #HumourDeMerde)

Comme ils ne peuvent pas se servir de l’un de leurs sens, le corps a cela de magnifique qu’il augmente les facultés et les ressentis des autres sens.

Ils ont une ouïe beaucoup plus développée, un toucher qui leur permet de lire du braille (alors que nous on braille tellement on y comprend rien !) etc etc.

 

Ben lorsque le corps se met en pause, c’est pareil. On compense par d’autres choses. Quand on a mal quelque part et qu’on ne peut pas se lever, je vous garantis que le cerveau trouve un moyen aussi chelou soit t’il pour attraper la télécommande qui se trouve à plusieurs mètres du bout de nos doigts.

 

(J’ai scotché deux règles ensemble, fait du Tetris avec des tasses à café, et je me suis aidé d’un tas de prospectus publicitaires (que ma femme avait foutu là et qui n’étaient pas supposé avoir une utilité quelconque, mais la vie est bien foutue) et j’ai aussi dû manipuler le cerveau de deux chats pour y arriver, ne me posez aucune question subsidiaire là-dessus… Merci !)

 

Du coup, ben on se retrouve avec pour certains des ressources de cervelle insoupçonnées. Quand on prête deux secondes attention au bordel, y’en a qui font pas gaffe et qui ne s’en servent QUE pour attraper la télécommande lol

 

Moi j’ai donc pu observer le schmilblik, et j’ai mis tout ça à profit, pour :

  • Dévorer encore plus vite mes formations de coaching.
  • Inventer tout un système auto-suffisant de culture aquaponique sous serre pour les futurs bureaux que j’ai envie que ça soit encore plus mieux et écolo que les bureaux de Google… (Ouais, menfoumentape !)
  • Commencer l’écriture d’un spectacle de stand up dont j’ai l’envie depuis longtemps.
  • Maîtriser et me former à photoshop et au HTML. (Alors que c’était ma bête noire depuis 10 ans lol)

 

Tout ça en 2 semaines donc.

Jusqu’à la fièvre d’il y a quelques jours, mais elle était bienvenue, parce qu’à force, je ne trouvais plus le bouton « Off » finalement ! ahaha !

Il faut savoir que selon une étude, le cerveau, pour fonctionner normalement, bouffe 20 % de notre énergie corporelle. Donc en gros, plus on l’utilise, plus on pompe les ressources.

 

Faut bien compenser quelque part. Vous aurez remarqué que j’ai de nouveau et pour la seconde fois dans cet article utilisé le verbe « compenser » c’est fait exprès, et ça me permet de rebondir sur ma conclusion.

 

Plus vous utilisez votre mental, plus vous épuisez votre corps.

Là, moi je l’ai utilisé pour des trucs ciblés, et plutôt positivement, mais la plupart du temps, les gens l’utilisent pour des conneries. Du genre, ressasser le passé, ou bien encore broyer du noir, ou tourner en rond dans leur tête… Et ça aussi… ça consomme BORDEL !!!

 

20 % de l’énergie qui est utilisée pour… De la merde ! (Mode Jean Pierre Coffe ON)

Alors qu’on pourrait l’utiliser pour créer des trucs vraiment canons !!!

(Bon ok, moi j’ai fait fort avec mon système aquaponique amélioré WTF, mais c’est super simple en vrai, faut juste regarder beaucoup de vidéos et lire, ça s’apprend comme absolument tout !)

 

Tant qu’à bousiller 20 % de l’énergie quotidienne, autant si c’est pour la passer dans de la merde, la refiler à votre corps qui pourra en créer quelque chose ?

 

On pourrait vite créer un raccourci avec cet article et en venir à penser que j’ai dit que les gens qui utilisent beaucoup leur corps comme les gens qui font du body building par exemple, sont bêtes, mais ce n’est absolument pas ce que j’ai dit !

Ils utilisent les 20 % de leur cerveau pour leurs muscles, ce qui est plus futé que vous mes chéris, qui les utilisez pour savoir si vous auriez dû réagir plutôt de telle ou telle façon dans la situation arrivée à date du 28 novembre de l’an 2007, ou qui vous évertuez à vouloir à tout prix modifier le cours des évènements futurs, j’dis ça, j’dis rien.

 

(Banzaï je crois que j’ai botté deux trois culs là, mea culpa…)

 

Bref, vous l’aurez compris, en résumé du résumé…
Quand le corps va pas bien, c’est pas grave, faut accueillir l’instant et si on ne peut pas danser physiquement, autant le faire dans sa tête. Et quitte à danser dans sa tête, autant le faire avec une musique vraiment sympa, genre du funk ou c’qu’on veut de cool, plutôt que de danser sur de la tektonik de l’an 2007.

 

(Ou putain, ma chute est de haute voltige, je retombe juste dans mes dates qui ont servi d’exemple, même si y’a que moi qui l’ai remarqué, menfoumentape, je m’auto-congratule !!!)

 

Lorsque le corps ne fonctionne pas « normalement » vous avez d’autant plus d’énergie pour faire fonctionner votre cerveau, utilisez là de façon utile et consciente.

Ou… Utilisez-là de sorte à ce que votre corps puisse se réparer encore mieux.

Ben oui, sinon, vous aurez d’la fièvre !

 

Tadoum Tchuuuuu ^^

 

 

(Wouin wouin wouin wouin wouinwouiwouinwouinwouin petite zique de la loose pour clôturer cet article)

 

Ceci étant dit, et ce avant que j’augmente le tarif qui est pour l’instant encore très bas, ce genre de prise de conscience et d’enseignements sur le corps, je me propose de vous en filer plein chaque lundi matin dans vos boites mails pendant 10 Semaines, le temps de vous accompagner pour le programme Buddy Body.

Ce programme Buddy Body, c’est un programme en ligne où je vous apprends à vous réconcilier avec votre corps, à faire en sorte que vous arrêtiez toutes les conneries que vous lui avez fait subir, et où à la sortie, il sera votre meilleur ami !

(Mazette, ce serait pas trop tôt hein vu ce que vous lui avez fait subir pendant toutes ces années !!!)

Vous lui causerez meilleur, vous ne le verrez plus du tout de la même façon, et surtout, comme à tout meilleur ami qui se respecte, vous pourrez tout lui demander. (Un meilleur ami, vous pouvez lui demander de vous aider à cacher un cadavre, donc là si votre corps c’est votre meilleur ami, imaginez tout ce que vous pourrez lui demander de faire pour vous ! Ne serait-ce que de perdre pour vous deux trois kilos par-ci par-là quoi… Qu’est-ce que ce serait topissime !!! N’est-il point ?)

Pour en savoir plus sur le Buddy Body et tout ce que j’ai mis dedans exprès pour vous soulager de trouver toutes ces techniques par vous-mêmes (surtout que la plupart elles sont sorties de mon super cerveau parce que j’avais mis mon corps en mode flemme, vous suivez ou bien ? lol) vous pouvez cliquer ici :

 

The Buddy Body – Corps Âme Esprit

 

Le nombre de places est limité. Nous avons eu plus de 100 participants lors de la première session, et ça part très très vite. Je ré-ouvre les inscriptions pour quelques jours seulement, et après, j’augmenterai le tarif de 5€ chaque jour. Parce que faut avouer que là, vu ce que j’ai mis dedans et l’énergie déployée par mon équipe, à ce tarif là, c’est carrément cadeau quoi 😊 et ça ne peut pas durer éternellement. (A moins qu’on fasse un énorme carton et que vous en parliez à tout le monde… A ce moment-là, on gardera ce tarif topissime, on n’est pas des bœufs non plus dans la team NawAK, pis ça coûte pas si cher à l’entretien mon futur système aquaponique lol)

 

Bon bon bon, et sinon, tu vas danser dans ta tête toi aussi ?

Raconte-moi tout dans les commentaires !

Voilà voilà, j’ai fini je crois, je reviens la semaine prochaine, même heure même endroit, avec toujours autant de conneries à vous raconter, ça se tarit jamais chez moi !

 

@ Bientôt quelque part mes petits poulets !!!

 

J’vous kiffe !

 

Ps : Les premiers inscrits au Buddy Body en sont arrivés à la semaine 6, ils en chient des bulles, mais sont toujours vivants, promis juré, nous n’avons eu aucune perte en cours de route. (Enfin, je crois…)

 

Ps² : Vous l’avez surement vu, c’est la fin de la saison pour les vidéos à peu près inspirantes de ma chaîne Youtube, mais je ferai quelques petits « lives » surprise sur ma page facebook et/ou sur Youtube justement, et j’interviendrai pour des questionnements de coaching, donc si vous avez besoin d’un coup de pied au cul, ça peut se faire en direct, ce sera gratuit et cadeau ! Je fais ça dès que je suis en meilleure forme et présentable. (J’ai une bonne gueule, spa ça, j’ai juste la flemme de me coiffer et de me maquiller et MENFOUMENTAPE parce que je profite graveeeeee… J’ai cité NetFlix et ma meuf qui me sert à bouffer les pieds sous la table ? lol)

 

Ps3 : 97ème jour sans clope… Je tiens bon ! Par contre, je bois toujours du café en masse, alors si vous avez envie d’énerver ma femme (parce que c’est elle qui me l’apporte quand je suis sur le canapé) vous pouvez le faire en m’en offrant un en cliquant ici :

 

 

Ps4 : Quand Sandrine va lire cet article, possible que je meure. Spa grave, j’aurais kiffé ma vie anyway. Vous inquiétez pas pour moi, je n’aurai aucun regret d’avoir vécu ainsi ahaha !

 

 

 


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l’imparfaititude aux méthodes farfelues et ultra efficaces, Alice Kara dénote dans le monde du développement personnel ! Ses techniques, elle les crée et les peaufine avec des outils qu’on ne voit nulle part ailleurs, ça surprend au départ, mais on s’y fait vite ! Ses programmes de coaching sont à son image, teintés de psychologie, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    1 Response to "Alors on danse… (Dans sa tête)"

    • Biche

      Bientôt ça va être le lac des cygnes !
      Tu n’as jamais dansé, envoie tout valser ! 🙂

Laisser une baffouille