Bonjour à toi mon petit gloubinours ! (Tesla ou t’es pas là ? #HumourPourri un jour, humour pourri toujours !)

Aujourd’hui, parlons de l’importance d’être soi-même, de Tesla et d’Edison, de plagiat, et d’histoire… De lard. (Y’a un intrus là dedans)

 

 

Donc, attaquons le vif du sujet :

 

2 semaines, 4 jours et 37 heures.

Et beaucoup, beaucoup, beaucoup de caféine…

 

C’est ce dont tu aurais besoin, dans l’idéal, sans faire de pause, (pas même une pause pipi) et si tu lis rapidement, pour lire tous les articles que j’ai écrit depuis mes débuts sur le web. En 2007.
Je ne compte même pas mon livre dedans, ni même les textes de mes vidéos, et OUI… On a vraiment fait le VRAI calcul.

(Je suis une grande malade du cerveau de ne serait-ce que d’avoir eu l’idée de compter ça pendant mon temps libre… )

Toujours est-il que je suis quelqu’un de créatif et de prolifique. J’ai 36 idées à la seconde.

Pas un de mes articles n’a été copié collé d’ailleurs. Pas un de mes articles n’a été volé à quelqu’un.
Pas un de mes contenus n’a été pioché sur le blog d’un inconnu caché dans les méandres du web.

En revanche, mes articles ont été plagiés et signés par d’autres un max de fois.

Parfois par des coachs ou des “guides spirituels” très connus.
Bidons, mais connus.
Certains se sont faits des couilles en or grâce à mes écrits.

Pas moi.

J’ai longtemps pesté pour ça.
Longtemps j’me suis énervée parce que c’était pas juste, parce que c’était pas bien, et pas gentil de leur part. (T’ai-je dit qu’on m’appelait Caliméro petite ? lol)

 

Être soi-même permet de ne pas être plagié comme Tesla

 

Longtemps, j’ai cru que la vie (Ou Batman…) allait me venger.

 

Sauf que, c’est jamais arrivé, et il m’a fallu moi-même changer de stratégie.

Parce que se morfondre, ça a été déjà testé dans le passé, par un mec pour qui j’ai une affection particulière.

Vu qu’on se ressemble lui et moi.

 

Ce mec, c’est Nikola Tesla.

 

C’est connu, il avait un big cerveau et est à l’origine de beaucoup d’avancées extra-ordinaires qui font le monde dans lequel on vit aujourd’hui.
Sauf que, ça fait pas longtemps qu’on connaît son nom, parce que sur sa route, y’a eu…

TADAM….
TADAM….

Suspens….

Thomas Edison.

Le type à qui on attribue l’ampoule, toutes les avancées sur le courant, l’énergie, les néons, toussa, toussa.

 

Alors qu’en vrai, celui qui les as inventés en tout premier, et qui a même été beaucoup plus loin… C’est Tesla.

 

peu m'importe qu'ils aient volé mes idées, ce qui m'importe c'est qu'ils n'en aient pas eux même. Nikola Tesla

 

Par un grand concours de circonstances (on va appeler ça comme ça pour pas énerver les coachs qui utilisent à don’f les soit-disant citations d’Edison pour faire tourner leur business…) il s’avère qu’ils étaient tous deux sur le coup.

L’un a trouvé comment résoudre (et donc réellement inventer) le bordel.
Mignon, absolument génialissime, il a pondu en un tour de main le courant alternatif, faisant mieux que tout le monde, en plus simple et en moins de temps.

L’autre a vu que le premier avait une tendance à inventer des trucs tellement oufs, que les gens pensaient qu’il avait un gros pet au casque, et il s’est empressé de lui piquer ses travaux, tout en le faisant passer pour un grand malade, de changer un truc ou deux (manière, pour la forme), et hop il les a présentés à la populasse. (Edison aimait beaucoup les démonstrations publiques où on tue des animaux, m’enfin… Les gens le kiffaient quand même, no comment.)

Bien évidemment, la populasse n’a retenu que le nom de celui qui l’a présenté. (Il avait qui plus est beaucoup plus de budget pub que le premier, qui vivait trop dans sa tête pour utiliser son argent pour autre chose que ses inventions… #IlAvaitPasLeTempsPourFaireDuMarketingLui…)

 

Pour la faire courte, Tesla, quand il a compris qu’il s’était fait encul… Euh… Avoir…

 

Il a pété un câble, ça ne lui a pas arrangé le cerveau au fil des années (parce que ça a pas été une fois hein, il s’est TOUT Fait chourrave !), et il a fini complètement dépité et euh… Amoureux d’un pigeon. Enfin c’est ce qu’il se dit, y’a plus personne de vivant pour en témoigner. (En vrai, il nourrissait juste le pigeon… Mais je trouvais qu’il manquait un peu de drama dans cet article #Ironie)

(Y’a des documentaires qui traitent le sujet  plus en profondeur sur le web) tu peux aussi te taper l’incruste à des dîners avec des physiciens ou des ingénieurs, ça balance pas mal sur le sujet. Ils en ont même parlé dans les épisodes de The Big Bang Theory)

Bref bref bref… L’histoire n’a retenu qu’Edison.
Comme le mensonge prend l’ascenseur, mais que la vérité prend l’escalier, depuis quelques années, quand même, on rend à César, enfin à Tesla, ce qui est à Tesla.

M’enfin, il est mort, son pigeon aussi, ça lui fait une belle jambe.

 

Si tu veux chialer (et apprendre un paquet de choses) voici quelques bouquins sympathiques sur Nikola Tesla :

(NON, je ne donnerai pas de liens de bouquins sur Edison !)

 

 

Et y’a aussi une petite vidéo d’un Youtubeur que j’aime bien, Mouton Lucide qui traite du sujet.

 

Alors certes, dire qu’on ressemble à Tesla, c’est canon.

 

Enfin, en ma qualité de tête d’ampoule (#JeuDeMot) moi je trouve ça carrément canon.

Sauf que je tiens à mon cerveau (mine de rien, ça peut servir !) et que plutôt que de me morfondre parce que le monde encense les Thomas Edison, et laisse mourir les Nikola Tesla, j’ai décidé de changer mon mental.

De trouver des solutions, plutôt que de rester figée devant le problème.

Ma solution ?

Elle m’est apparue comme de l’eau de roche. Limpide et fluide. Elle ne m’a pas demandé plus de travail.
Elle ne m’a pas pris le choux.
Elle a été hyper ultra efficace.
Elle a même, au delà de mes espérances, fait fuir TOUS les Edison possibles.

 

Je me suis autorisée à être moi-même, à fond.

 

Le résultat ?
Les Edison qui auraient pu copier mon travail, avant, ne l’ont plus fait.
Parce que vois-tu…
C’est compliqué et cela demande beaucoup de travail de dépersonnaliser un texte.
C’est 10 fois plus de travail de ré-écrire mes textes. ça met trois plombes pour changer les gros mots et les remplacer par des trucs qui plaisent à Google.

Cela leur prendrait beaucoup trop de temps de remplacer mes métaphores pourries par des métaphores qui sont “bien sous tous rapports”, et ça leur épuiserait les neurones.

Ils seraient obligés de créer.

Et créer ça, ils savent pas trop faire.
Ils vont chercher ailleurs, ils copient d’autres textes, d’autres contenus.

Certains essaient encore, ils s’arrachent les cheveux, ou sans scrupules, copient collent, mais mon style est tellement inimitable que mes lecteurs me reconnaissent et viennent m’avertir direct quand ça arrive.

Bien évidemment, j’ai aussi protégé mon travail, selon ce qu’il m’était possible de faire.

Mais j’ai ainsi arrêté d’être une fontaine publique.
Ou plutôt, je suis toujours une fontaine publique, mais dont l’architecture, et les vertus sont connues et surtout reconnues de tous.

La fameuse voie du milieu.

Je suis Tesla, mais ce que je dis sonne.

(Edison ! Nom de Zeus, me dis pas que t’avais pas capté le jeu de mot pourri qui vient clôturer ce texte exceptionnel !!!)

Tu te demandes encore quels sont les avantages à être toi même ?
Cherche un peu dans ton histoire personnelle, et demande-toi en quoi avoir été toi-même aurait pu te sauver les miches (et les neurones) à un moment donné.

Tu m’en diras des nouvelles !

Si tu veux un peu d’aide, j’ai repris les RDV individuels pour quelques semaines, tu peux regarder si une formule pourrait te convenir en cliquant ici.

@ Très bientôt ! (J’espère plus vite que le monde s’est souvenu de Tesla !)

Alice Kara

Ps : Si Tesla savait que son nom est utilisé comme nom marketing pour une voiture… Arf.
Ps² : #Pigeon
Ps3 : Nikola Tesla a aussi inventé un genre de rayon tellement puissant qu’il a décidé d’avorter le projet parce qu’il aurait pu détruire au lieu de construire. Dieu, AKA Georges Lucas, s’en est inspiré pour imaginer l’étoile de la mort. J’ai réussi à caser Star Wars again. Je sais, je sais.

 

Offrez-moi un café en cliquant sur cette image !


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l’imparfaititude aux méthodes farfelues et ultra efficaces, Alice Kara dénote dans le monde du développement personnel ! Ses techniques, elle les crée et les peaufine avec des outils qu’on ne voit nulle part ailleurs, ça surprend au départ, mais on s’y fait vite ! Ses programmes de coaching sont à son image, teintés de psychologie, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    1 Response to "Être soi-même, ou Tesla, ou une licorne, ou Batman… ?"

    • Marie Boyer

      Kiffante et percutante. Merci

Laisser une baffouille

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.