Il existe des techniques très efficaces pour aller au bout des choses et finir tout ce que l’on commence. Ces techniques, sont simples à mettre en place et permettent des résultats vraiment efficaces et qui s’inscrivent dans la durée. Voici les miennes !

 

Bonjour à tous mes ptits poulets !

 

Cette semaine, j’ai reçu quelques messages de mes coachés, me disant qu’ils avaient de la difficulté à aller au bout des choses. Et notamment au bout de mes programmes en ligne, le Buddy Body (qui permet de se réconcilier avec son corps) et le Life Booster (qui permet d’adopter de nouvelles habitudes de vie).

C’est vrai qu’en tant que créatrice j’ai tout fait pour faire en sorte qu’ils soient intéressants et qu’on ait envie de s’y plonger dedans, mais il n’en reste pas moins que pour certaines personnes, notamment les personnes en manque de confiance en elles, il est difficile de rester motivé sur la longueur lorsqu’ils sont challengés (et il y a beaucoup de challenges dans mes programmes, car j’en demande beaucoup à mes coachés !) et ils ont du mal à aller au bout de ce qu’ils entreprennent.

 

Du coup pour moi, la coach qui botte des culs, c’est un problème. Parce que qui dit programme pas terminé, dit moitié de résultat, et des gens qui ne vont pas tirer tout le bénéfice de tout le taf que j’ai fait. (Et j’ai horreur de taffer pour rien !)

 

Il faudrait que je sois derrière chacun, avec une boots prête à leur être balancée dans la gueule à chaque fois qu’ils flanchent, et c’est pas possible ! lol

Je le fais avec ceux qui ont pris l’option, mais avec ceux qui ont décidé de suivre ces programmes de manière autonome, je me dois de leur lâcher la grappe. (à peu près, car je suis présente sur les groupes dédiés à chaque programme, très très présente même, plus que je ne le devrais lol)

M’enfin… C’est surtout anti constructif.

J’veux dire, je suis là, je suis présente, j’accompagne, mais je vais pas non plus passer tout mon temps à gueuler, je gueule déjà assez comme ça quand ils me font tout de traviole ! (Les témoignages que je leur ai demandés et que je mettrai en ligne prochainement vont être gratinés j’le sens ! lol)

 

Pour moi, un bon coach se démerde pour intervenir de manière épisodique.

S’il doit être derrière ses coachés toute leur vie, c’est pas du coaching, c’est de la psychanalyse.

(Ou de l’acharnement, dépend d’où on se place lol)

 

Du coup cette semaine, j’ai réfléchi à plusieurs techniques pour aider mes boostés à aller au bout des choses qu’ils entreprennent, tout en les autonomisant un minimum. (Et j’ai aussi apporter un soin particulier à ajouter en plus des trucs de ci de là pour booster la motivation afin de les aider à donner le max, tout en développant la confiance en eux qui leur manque, et en restant focus sur mes programmes, mais pas que, parce que si je vous poste mes conseils ici, c’est parce qu’ils ne sont pas uniquement valables pour mes programmes. Ils sont valables pour absolument tous les trucs pour lesquels vous avez besoin d’aller de l’avant.

 

Je les utilise pour suivre mes formations de coaching (La vie m’a offert des formations ultra chères de coaching aux states, j’vous dis pas comme je suis en kiff !!!) mais pas que, dès que j’ai un projet ou un truc qui me tient à cœur, hop, je mets en place tout ça et ça me permet de terminer tout ce que j’entreprends.

 

Utilisez-les à don’f, adaptez les pour tout ce que vous voulez, (même pour réviser le bac ce week end pour ceux qui ont le nez dedans, ou pour l’année prochaine, ça sera déjà ça de fait !)

 

Voici mes 5 conseils clefs pour tout déchirer et aller au bout des choses que vous entreprennez :

 

  1. Ayez un grand « pourquoi » puissant.

Pourquoi vous vous lancez dans ce truc ? Quelle est la douleur ou l’envie qui a provoqué le déclic ?

Avoir un grand « pourquoi » puissant que vous pouvez vous repasser en boucle dans vos têtes va vous aider à ne pas flancher. Comment aller au bout des choses si vous ne savez même pas pourquoi vous avez décidé de commencer ?

Si c’est un truc trop « bateau » ou qui ne vous remue pas tant les tripes, c’est pas ça, et vous n’irez jamais très loin. Il faut que votre grand pourquoi vous remue.

Pour un régime par exemple… Pourquoi vous l’avez commencé ?

Parce que vous aimez la salade ? Ou parce que quand vous vous regardez dans le miroir vous souffrez et vous avez envie de mourir ?

 

Votre grand pourquoi n’est pas obligatoirement douloureux, là je vous ai pris un exemple assez percutant pour marquer le coup. Mais il peut, comme pour moi et mes nouvelles formations de coaching, être positif : J’ai envie de pouvoir apposer la notion « coach certifiée » sur mon site, me sentir encore plus légitime que je ne le suis, et apporter de nouveaux outils innovants à mes clients.

(Edit de fin 2017 : Je suis maintenant carrément Master Life Coach certifiée, j’peux aller taper la bise à Tony Robbins si j’veux sans démériter ! Oh yeah ^^ )

Vous voyez que c’est tout à fait positif, et ça marche très bien aussi. (En plus de faire appel à quelques notions de loi d’attraction !

 

Il est important de le faire à chaque fois que vous voulez aller au bout des choses, et accomplir quelque chose de grand, ou même de petit.

 

Il est important que votre grand pourquoi derrière chaque chose que vous voulez mener à bien soit :

A vous !!! Est t’il à vous ce grand pourquoi ? Ou vous a-t-il été refilé à l’insu de votre plein gré par mémé Ginou qui avait de grandes ambitions pour vous, mais dont vous vous foutez éperdument ?

Il est donc important de ne pas vous comparer aux autres qui font mieux que vous, ou qui essaient de se mettre en compétition. Les buts, rêves et envies des autres ne sont peut-être pas ceux qui vous conviennent à vous.

Justement, ce grand pourquoi doit toujours rester aligné avec vos valeurs les plus profondes. Dans l’idée, n’allez pas chercher à mener à bien un projet qui est contre la nature si vous êtes écolo. Ça semble débile dit comme ça, mais ça arrive souvent que les gens n’aillent pas au bout des choses parce que ces choses sont en fait dissonantes avec leurs valeurs et ils n’en ont même pas conscience !

 

Ce pourquoi, c’est votre recharge d’énergie, genre, le truc que Iron Man s’est fourré au milieu du torse, et que si on lui enlève, il meurt. Je ne peux pas faire plus imagé. Lol

 

Imprimez-le, et foutez-vous le partout si besoin, car c’est lui qui va vous aider à vous relever quand vous aurez l’impression de flancher.

 

Ensuite, justement, les trois points suivants vont vous aider une fois que vous serez lancés dans l’action à ne pas stopper en cours de route.

 

  1. Traquez votre progression.

 

C’est un truc dont sont friands les adeptes du Bullet Journal (dont je fais partie, je vous rappelle que j’ai fait une vidéo explicative là-dessus sur ma chaîne Youtube !) ou autres fanas des carnets de notes ou des agendas.

 

Faites-vous une barre de progression sur une feuille, et cochez à chaque fois que vous avez franchi une étape. Ou pour bien vous tenir à bosser sur un truc chaque jour, faites une case par jour, et cochez.

Ces petites croix sont vos amies, il faut les aimer aussi !!!

Traquez absolument tout ce qui est important.

En plus de vous aider à savoir où vous en êtes, vous pourrez remarquer que vous allez sentir un sentiment de fierté à chaque fois que vous allez poser vos yeux sur cette feuille. Vous avez déjà fait tout ça !!! Oui ! Vous l’avez fait !!! (Et je l’ai dit dans l’introduction de cet article, la confiance en soi, c’est la clef !!!)

J’ai exprès rajouté des feuilles de « trackers » déjà tout faits dans mes deux programmes, pour créer l’habitude de cocher chez mes boostés dès le début.

 

  1. Donnez-vous de la latitude.

 

Vous n’êtes pas une machine. Vous avez une vie aussi, et dans la vie y’a des impératifs. Le tout est de ne pas se laisser submerger par les choses extérieures qui pourraient détourner votre attention. C’est pour ça qu’il est nécessaire de  vous donner un peu de lest et de la marge de manœuvre. Sinon vous allez clamser étouffé par vos regrets, les soucis du quotidien ET la culpabilité. (c’te connasse !)

Vous avez le droit de ne pas être assidu tous les jours, ou de prendre un peu de recul, afin de faire comme une flèche en finalité et de vous donner de l’élan. Un peu de procrastination n’a jamais tué un projet. Si vous ne vous l’autorisez pas, vous ferez tout pareil qu’un ado boutonneux en rébellion contre sa mère, et vous n’en foutrez plus une.

 

  1. N’utilisez pas les mots « Je dois », « il faut »…

 

Parlez au présent. Dites plutôt « Je fais » « J’ai », etc etc.

Pour reprendre mon exemple du régime plus haut et afin de bien implanter une nouvelle habitude, dites « Je mange de la salade », et non plus « Il faut/Je dois manger de la salade » vous verrez ça marche du tonnerre.

Pour mener un projet professionnel à bien, dites « Je travaille sur » au lieu de « Il faut/Je dois/Il faudrait que je travaille ».

 

C’est terriblement étonnant comme cette simple astuce peut vous faire gagner un temps d’auto-motivation de fou furieux. Abusez-en pour aller même plus loin !

 

  1. Flattez-vous la jaquette !

 

Faites-vous des compliments à chaque étape franchie ! Voyez tout ce que vous avez déjà fait, au lieu de ne regarder que ce qu’il vous reste à faire ! Et Appréciez d’avoir déjà été jusque-là !!!

Puis…

Récompensez-vous !

La carotte, c’est un truc vieux comme le monde et même si ça semble très con, ça marche.

Pssst Psssst : Le seul fait d’aller au bout des choses ne constitue pas une carotte. Je ne négocierai pas là dessus.

La récompense peut prendre diverses formes… Un cinoche, une balade, une sortie entre potes, un mojito, un crackers, une salade, un programme d’Alice Kara (lol) une visite de quelque chose, un bon bain chaud, (ou en été une douche froide, en ce moment pour moi, c’est ça !) peu importe la récompense, vous l’apprécierez d’autant plus !

Après l’effort, le réconfort. Mazette que c’est bon ! (Dis-je, un virgin mojito à côté de moi lol)

Prenez une petite récompense pour les actions quotidiennes, ou une grande carotte pour un grand projet, fonction de comment vous préférez.

Là j’ai décidé qu’à la fin de la première session de 10 semaines de mon programme Buddy Body, j’allais sans doute m’offrir un Thermomix. Il reste 3 semaines, j’ai déjà commencé à zieuter sur le bon coin voir si je trouve mon bonheur !

C’est un gros achat, qui vient se rajouter à la satisfaction d’avoir été capable de terminer complètement ce programme Buddy Body qui a aidé une centaine de personnes depuis son lancement.

Ça aura été beaucoup de boulot, des challenges quotidiens, et avec mon équipe nous avons assuré comme des chefs. Donc autant s’offrir un truc cool (accessoire de chef ? #HumourFacile) !!!

 

Voilà, avec ça vous êtes parés.

Dites-moi dans les commentaires quelles sont les choses que vous voulez réaliser, et comment vous allez utiliser mes conseils pour y parvenir !

 

Je vais bientôt lancer une nouvelle grande session d’inscriptions au programme Buddy Body, (celui sur le corps qui bouscule les codes ! Et ou je vous apprends à faire de votre corps votre meilleur ami afin de pouvoir lui demander ce que vous voulez !) vous pouvez vous inscrire ici et profiter de la promotion qui se termine dimanche.

 

Cliquez là : https://www.alicekara.com/the-buddy-body-corps-ame-esprit/

 

Pour en savoir plus sur le Life Booster, auquel j’apporte quelques modifs en plus en ce moment, justement pour maintenir une motivation au top, ça se passe ici :

 

Cliquez-là : https://www.alicekara.com/dcouvre-le-life-booster/

 

@ Bientôt quelque part mes poulets !!!

 

Ps : Pour les abonnés à ma newsletter, je vous réserve aussi quelques surprises, je suis sur tous les fronts en ce moment ! lol

 

Ps² : Conseil qui n’a rien à voir du tout, avec ces grandes chaleurs, pensez à mettre des glaçons dans les écuelles de vos animaux domestiques, ils en pètent. Merci pour eux !

 

Ps3 : Si tu kiffes lire mes conneries et regarder mes vidéos chaque semaine, tu peux me récompenser avec un café (ou un virgin mojito) en cliquant sur cette image : MERCI !!!

 


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l’imparfaititude aux méthodes farfelues et ultra efficaces, Alice Kara dénote dans le monde du développement personnel ! Ses techniques, elle les crée et les peaufine avec des outils qu’on ne voit nulle part ailleurs, ça surprend au départ, mais on s’y fait vite ! Ses programmes de coaching sont à son image, teintés de psychologie, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    3 replies to "Comment finir tout ce qu’on a commencé ?"

    • ana

      Bonjour,
      je te découvre depuis peu et j’apprécie tes articles. J’essaie de sortir de la dépendance affective… je me bouge beaucoup côté développement personnel, ca remue dans la tête, dans le ventre, je sens des changements mais il faut aussi le temps de digérer l’avancement et c’est aussi difficile d’être patiente.

      • Alice Kara

        C’est un long travail mais ô combien fascinant ! Pour la dépendance affective, je te conseille le pack L.O.V.E dans la boutique, ainsi que l’article sur les différents types d’attachement, tu vas kiffer 😉
        Bonne journée Ana!

    • Biche

      « Shakespeare disait : être ou ne paraître, telle est la question. »

      « Le bonheur, ça se gagne. Comme disait le philosophe Nicolas Sarkozy : Il n’y a pas de plaisir sans effort. »

      « C’est comme si on vous demande votre nom et que vous ne savez pas. Ça risque de mal finir et de vous conduire au poste. Conclusion : il vaut mieux savoir qui on est. »

      « Je pense avoir démontré dans mon exposé qu’à part les masochistres, on vit pour être heureux. »

      « Si la conscience de l’individu n’est que le reflet de la société, comment se fait-il que la société soit également la somme des individus qui la composent. Il s’agit là d’un cercle vicieux qui tourne en rond à l’infini, dans un mouvement perpétuel tel un tourbillon de répétitions sans fin. »

      « Le mouvement nuit debout est incompréhensible. Ces gens désirent quoi exactement ? Personne ne sait et cela n’est qu’un exemple parmi tant d’autres que nos désirs sont flous. »

      http://www.lepoint.fr/societe/bac-2017-les-plus-belles-perles-des-copies-de-philosophie-15-06-2017-2135438_23.php

      C’était quoi le sujet déjà ?!

      Comment finir tout ce qu’on a commencé ?

      Bisous ma belle !

Laisser une baffouille

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.