Croire ou ne pas croire… Des croyances limitantes encore ?

Bonjour à tous mes poulets !

Aujourd’hui, gros sujet… Les croyances ! J’ai envie d’aborder avec vous l’un des désaccords qui revient le plus souvent lorsque l’on oppose les courants du développement personnel et ceux issus de la « spiritualité ».

Croyances, ou pas croyances ?

Les croyances, c’est bien ou pas bien ?

Doit-on avoir plus de croyances, ou les virer toutes ?

Mais au fait…

C’est quoi exactement une croyance ?

 

Le coaching se targue d’aider les gens à modifier ce qu’ils sont afin de devenir ce qu’ils ont envie d’être, de meilleures personnes, avec de meilleurs résultats la plupart du temps. Plus en accord avec leurs croyances, leurs aspirations, leurs envies. Un coach va vous aider à aller au bout d’un projet, vous aider à élaborer un plan, une stratégie. Vous arrivez avec l’idée de départ, on la creuse un peu, et ensuite on met en place tout ce qui va vous permettre d’aller au bout de votre idée. Etape par étape.

Et pour ça, un bon coach va aller creuser dans le mental des gens pour y puiser, découvrir quelles sont les croyances dont il va pouvoir se servir pour faire « levier » et aider la personne à atteindre ses buts, ou éventuellement y dénicher quelques croyances dites « limitantes » afin de les virer et de les remplacer par d’autres, plus motivantes à fortiori, et qui vont aller dans le sens où le coaché veut aller.

 

La spiritualité, telle que moi je la conçois, (A savoir, rien à voir avec les religions ou avec quelque autre dogme que ce soit, j’vous parle de non-dualité, celle où les « gourous » disent qu’il ne faut croire en rien, et surtout pas en eux… Mais personne ne les écoute tellement l’être humain a besoin d’idoles à vénérer, pouaaaaarf !) donc je disais, la spiritualité vous aide à vous détendre du string, à accepter la réalité et les choses telles qu’elles sont et à vous délecter du moment présent. Que les choses arrivent où qu’elles n’arrivent pas tel que votre esprit les as conçues, c’est pas grave.

(Pis en gros, rien n’est grave, sauf si on croit que ça l’est, et si on croit que ça l’est, autant virer cette croyance-là, parce que c’est chiant et ça pique dans le cerveau… Ils ne sont pas compliqués (bien qu’un tantinet contrariants) les non-dualistes ! Bref… lol)

 

Pour exercer mon métier tel que moi je l’entends, j’ai réuni les deux et j’ai fait à ma sauce.

Je me suis formée au coaching, tout en cultivant ma part spirituelle.

De toute façon, lorsque l’on a expérimenté un samadhi, (un moment d’éveil) on ne peut pas tellement renier cette part-là. Ça s’incruste et ça se diffuse comme un cancer qui viendrait vous ronger l’égo jusqu’à la moelle, pour mieux l’annihiler et vous rappeler à chaque seconde que le « je » n’est absolument rien dans tout. (Nope, y’a pas d’erreur dans cette phrase lol)

 

Sans oublier que ce que nous faisons, ne sert strictement à rien, mais comme le disait très intelligemment Gandhi… Même si ça ne sert à rien, faut le faire quand même. Lol

C’est ce qui m’a poussé à me replonger dans mon métier « passion » le coaching, et dans mes anciens cours de psycho.

 

Ça, plus une phrase de mon cru…

 

« On a tous besoin d’amour, mais aujourd’hui plus que jamais, c’est l’amour qui a besoin de tout le monde ».

 

Donc dans l’idée, si on pouvait faire en sorte que les gens s’aiment un peu plus, et qu’ils diffusent à leur tour cet amour… ça pourrait être sympa comme tout !

Ça sert ptet à rien, m’enfin j’aime tout de même vachement beaucoup l’idée.

 

#Utopie

#Menfoumentape

*Smiley diablotin*

 

Ça relève quand même de l’égo tout ça, car c’est contribuer à changer le monde en le façonnant selon MA vision des choses.

Et ma vision est néée d’une croyance, (nourrie par des biberons Star Wars, Mickey, et des centaines de bouquins de fantasy, pis plus récemment de séries comme The Walking Dead ou Game Of Thrones !) selon laquelle… Les gentils gagnent. S’ils ne gagnent pas, c’est qu’il va y avoir une suite. Lol

 

Seulement toute vision de ce que sont ou doivent être les gentils est relative.

Les méchants pensent aussi être dans leur droit et se sentent légitimes de faire parti du côté obscur qu’ils croient lumineux.

Exemples : Viens du côté obscur on a des cookies !!! – We Want YOU for US Army ! – L’armée de terre recrute ! – Viens combattre à nos côtés, viens voir la vierge les 40 vierges ! – Monsanto recrute ! – Blablabla

 

Un avocat de la défense vous dira que celui qui a commis un crime a lui aussi besoin d’être défendu.

 

C’est une histoire vieille comme le monde.

 

Il faut choisir son camp.

On choisit son camp en déterminant qui on pense être le gentil, qui on pense être le méchant. Qu’est-ce qui est bien, qu’est-ce qui est mal, qu’est-ce qui nous correspond, que rejette-t-on ? Quel camp choisissons-nous ? Qu’est-ce qui est bon pour nous, qu’est-ce qui ne l’est pas… Qu’est-ce que l’on cautionne, qu’est-ce que l’on ne cautionne pas ?

Tout cela se détermine en fonction de notre expérience de vie, de notre passé, de notre héritage culturel et familial, c’est tout ceci qui détermine nos croyances et par extension, finit par déterminer notre réalité… (La fameuse pensée créatrice, vous savez… hum hum.)

Oui, les croyances déterminent notre réalité.

Ce sont elles qui font ce que nous sommes, ce que nous avons envie de devenir et donc ce que nous devenons.

 

Et on agit en conséquence. Nos actes reflètent le camp que l’on a choisi, et pour combler ce sentiment d’appartenance, on s’y tient. En tout cas on essaie. (Le côté obscur est tellement tentant, j’l’ai dit plus haut, ils ont des cookies ! Quoi que l’on soit parfaitement d’accord que ça ne remplace pas les wookies… #HumourDeGeek)

 

Mais alors, si les croyances nous sont « transmises », qu’elles viennent de nos expériences ou de notre héritage familial, elles ne peuvent être des choix me direz-vous ?

 

Et bien mes chéris, si !

 

Les croyances, quelles qu’elles soient, sont des choix !!!

 

Je m’explique :

 

On part avec un bagage, un gros sac vide à la naissance.

Les gens et la vie nous mettent des trucs dedans.

On utilise ces trucs en fonction de nos besoins.

On les adapte en bidouillant si le besoin se fait sentir.

 

(ça c’est le coaching)

 

On garde ce qui peut nous servir,

On vire le reste, qui nous ralenti, nous emmer**, en mode menfoumentape.

On modifie notre héritage, on en choisit un nouveau qui nous plaît mieux, et on ne s’emmer** pas avec les formalités.

Si les formalités (= les autres) nous emmerd**** on les jette. (Avec diplomatie, on est pas des bœufs !)

 

(ça c’est ma façon à moi)

 

Ou…

On jette carrément le sac.

 

(ça c’est la spiritualité non duelle.)

 

On peut faire tout ça.

En gros, on peut faire absolument tout ce que l’on veut avec ses croyances.

Donc si on peut faire absolument tout ce que l’on veut avec des croyances…

Si l’on peut faire absolument tout ce que l’on veut avec SES croyances…

 

Mazette, mais ça veut dire qu’on les choisit ?

Consciemment ou inconsciemment, on les fait siennes et on leur donne plein de pouvoir pour diriger nos vies…

 

Oh mais bordel, quel bordel !!!

 

Au moment où on dit « Ah ok » à une croyance, (ou à la personne, ou à la vie, qui tente de nous en refiler une) on devient une personne différente, et cette croyance peut modifier notre réalité.

On l’a dit plus haut…

 

Les croyances créent notre réalité.

 

Il est donc important de savoir reconnaître la croyance qui se planque derrière l’un ou l’autre de nos comportements, afin de savoir si on veut la garder ou non… Vu que les croyances sont des choix.

 

Et en suivant la même logique, on peut aussi déconstruire une croyance, et la virer, (méthode de l’extrême spirituel) ou la remplacer par une autre, qui va nous servir un temps, jusqu’à ce que l’on en ait plus besoin et qu’on la vire à son tour (oui, on finit toujours par tout virer de toute façon, par exemple, moi fut une époque lointaine, très très lointaine, où je croyais qu’ATARI dominerait le monde…)

 

En résumé mes chéris, choisissez bien vos croyances, car il se peut qu’elles dominent votre vie, one way, or another.

Et même si vous prenez grand soin à bien les choisir, il se peut que certaines vous donnent du fil à retordre… Notamment celles en rapport avec votre corps, où là, l’héritage familial est plus que coriace et difficile à virer.

 

Vous savez, les petites phrases assassines, ou celles qui en apparence n’ont l’air de rien de la part de nos proches, leurs petits jugements méchants ou innocents qui viennent comme des poignards dans le cœur assassiner toute l’estime que l’on peut avoir pour soi-même et son corps ?

Et bien c’est l’un des modules que l’on aborde dans mon programme BUDDY BODY.

Je vous donne la technique pour trouver au fond de vous ces croyances, les virer, et les remplacer par d’autres, que vous, vous aurez choisies et ainsi vous créer un nouvel héritage que vous aurez plaisir à véhiculer en vous et à transmettre à vos enfants, ou aux générations futures. (Oui, je vois loin, menfoumentape appelez-moi Daenerys Targaryen lol)

 

Si vous avez besoin d’aide pour apprendre à vous aimer, et vous libérer des croyances que d’autres vous ont collé ou refilé, je peux vous aider.

Cliquez ici pour nous rejoindre !

 

Et faites-moi plaisir mes chéris, ne vous laissez pas emmerder par vos croyances, choisissez de travailler dessus, pour soit les utiliser et les mettre à votre service, soit les virer…

Pis qui sait, peut-être qu’un jour, vous jetterez le sac ?

 

@ Bientôt quelque part mes Poulets !!!

 

Ps : Les croyances sont nos amies ils faut les aimer aussi, la lalalalalalaaaaaaa la lala lalalala ! (Si t’as reconnu la chanson des inconnus sur les insectes, tape dans tes mains !)

Ps² : Je ne suis pas disponible avant septembre pour des RDVs, je sais que vous êtes nombreux à me solliciter, mais je crois vraiment qu’il est nécessaire pour moi de prendre un peu de congés ! Entre le AK Show, une saison entière de vidéos à peu près inspirantes, les articles du vendredi, la sortie de deux programmes consécutifs et deux opérations, je crois que j’les ai amplement mérités ! Ahaha ! Et puis ça me permet d’être vraiment disponible pour les personnes qui suivent mes programmes, vu que j’ai plus de temps pour le moment 😊Donc no exceptions d’ici à la rentrée, merci de votre compréhension !

 

Ps3 : Si tu aimes mes articles et que t’es content le vendredi matin en buvant ton café et que tu te dis que t’aimerais bien le partager avec moi, tu peux m’en offrir un en cliquant sur l’image ci-dessous ; je te bénirai sur 10 générations d’ADN cafeinesque ! Merci !!!

 


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l'imparfaititude, je t'aide à comprendre pourquoi c'est le bordel et quoi faire pour y remédier ! (Grâce à de la psycho, des neurosciences et une bonne dose d'humour !) Mes programmes de coaching sont à son image, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    3 replies to "Les croyances sont des choix !?!"

    • Clochette

      Salutations Alice,
      comme toujours tes articles font cogiter la ciboule et c’est tant mieux.
      Je viens de finir de lire l’article du jour sur les croyances pis, j’suis repassée par celui ci.
      Entre les 2 je me suis demandé si finalement on pouvait vivre sans croyances (et donc sans sac) ça me tente, ça me parle pcq je suis en train de bosser là dessus. Mais c’est possible de virer un sac complet d’un coup d’un seul sans se sentir déstabilisé? J’ai bien envie de ttes les virer des fois…
      Encore merci d’être inspirante et de piquer les neurones 😉

      • Alice Kara

        C’est tout à fait possible… Encore faut-il aussi virer la croyance qu’on sera mieux sans croyances 😂 Toujours est-il que je suis partisane de ne cobserver que des croyances qui me semblent ok. Dans l’idée, du moment qu’elles ne font pas de mal, ni à moi ni aux autres, je les met dans cette catégorie. L’idée de cet article c’est de proposer une alternative, de montrer que l’on peut être conscient de ses propres croyances et de se libérer de leur poids si d’aventure, elles nous pètent les bonbecs 😉
        Je ne te cache pas que ça peut être assez long, mais plus c’est long, plus c’est bon il paraît !

    • […] Ps3 : J’avais déjà écris un article sur les croyances, abordé sous un autre angle plutôt intéressant, tu peux le lire ici. […]

Laisser une baffouille

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.