Aujourd’hui, parlons d’un truc vraiment ludique : Le Ikigaï !

Comment trouver sa raison d’Être (Avec la méthode IKIGAI)

 

Vous voulez connaître le secret ZEN pour vivre plus longtemps tout en étant épanoui ? Cet article est fait pour vous !

 

Bonjour à tous mes petits poulets !

 

Aujourd’hui, découvrons ensemble notre raison d’être et réévaluons grâce au IKIGAI, une méthode japonaise, nos choix professionnels.

J’ai de nombreux coachés qui pataugent dans la semoule dans leurs vies professionnelles, et qui aimeraient bien changer de voie.

Ils sont souvent partagés entre ce qui leur plaît, ce pour quoi ils sont doués, et doutent souvent de savoir s’ils peuvent réussir là-dedans ou s’ils peuvent en faire un métier, ou éventuellement, si ce métier existe déjà ou pas.

La configuration de la société d’aujourd’hui ne promet plus le plein emploi, et plus les années avancent, plus il est important pour tous de non plus bosser pour manger, ou de juste gagner sa vie, mais plutôt de trouver du sens à ce que l’on fait, d’avoir envie de se lever le matin pour faire un métier qu’on aime, et d’apporter une contribution au monde.

Le bonheur et le bien-être au travail passent même avant le salaire.

Avant, la réussite était « relative » (saisissez l’ironie des guillemets lol) au salaire, alors que maintenant, nous allons vers une société qui associe réussite au taux de bonheur et d’épanouissement personnel.

 

Et ce n’est pas par dépit ! (J’entends déjà certains pester contre le capitalisme, blablabla lol, on s’enf’ c’est pas le sujet !)

 

Et bien mes chéris, les japonais, ceux-là même qui ont été futés au point d’inventer les sushis et… Samsung (Que l’Univers bénisse les japonais !) ont une méthode pour évaluer ce qu’ils appellent le IKIGAI. La raison d’être.

 

L’idée est qu’en mixant ce que l’on aime, avec ce en quoi nous sommes doué, avec ce pour quoi nous pourrions être payés et ce dont le monde a besoin, on obtient… Tadoum Tchuuuuu ^^

 

THE JOB pour lequel on est sur terre là tout de suite. THE JOB qu’il nous faut exercer pour vivre plus longtemps, être plus heureux, et donner du sens à sa vie ! Quel programme !

(Non, là je ne suis ni ironique, ni sarcastique pour une fois !)

 

La méthode est simple.

Il faut creuser en dedans de soi pour trouver les réponses à ces 4 points :

 

Ce que l’on aime.

Ce en quoi on est doué.

Ce pour quoi on pourrait être payé.

Ce dont le monde a besoin.

 

Une méthode pour trouver sa voie professionnelle : les étapes du Ikigaï

Ikigaï et Pitou le chat
Même Pitou s’y est mise !

 

Ça semble relativement simple, mais en finalité, ça peut donner un peu plus de fil à retordre qu’il n’y paraît.

Perso, j’ai la chance d’avoir enfin trouvé mon IKIGAI :

 

J’aime les humains, le développement personnel et la psychologie.

Je suis douée dans le conseil et le coaching aux autres.

Je suis payée pour ça. (Et en plus, c’est à la mode en ce moment !)

Et le monde a besoin de beaucoup plus de gens détendus du string.

 

Je tiens donc mon IKIGAI.

 

Une méthode pour trouver sa voie professionnelle - Le ikigaï

 

Seulement pour le trouver, j’ai dû créer mon propre emploi, et en plus, parce que là j’vous l’ai faite courte, j’ai dû créer ma propre conception de ma façon à moi d’exercer cet emploi. Qui ne ressemble pas vraiment à comment d’autres exercent leur métier de coach.

 

Le concept du IKIGAI, dans son apparente simplicité, est donc bien plus complexe et profond qu’il n’y paraît. Et demande d’user de beaucoup de connexions neuronales et de beaucoup de matière grise pour trouver sa raison d’être professionnelle.

 

Je pense que c’est une méthode qui peut aider beaucoup d’entre vous, à déterminer vos choix, ou à les affiner au besoin.

 

Votre IKIGAI n’est pas obligatoirement un job « de rêve », si vous aimez le contact humain, que vous êtes doués dans les trucs administratifs, qu’il y a des annonces sur pôle emploi qui décrivent un job qui demande ces capacités-là, et que vous savez (comme on le sait tous) que le monde a besoin de gens qui aident les autres avec leur paperasse, alors vous avez votre IKIGAI !

Idem, si vous aimez les animaux, êtes doués dans le dessin, que vous savez que des gens recherchent des créatifs qui savent dessiner des chevaux et qu’ils sont prêts à vous employer pour ça, vous avez votre IKIGAI !

 

Si vous aimez les choses rangées, que vous êtes doués pour détecter la moindre petite poussière qui s’est glissée sous un meuble, qu’un hôtel pas loin cherche une aide-ménagère et que vous savez à quel point une chambre d’hôtel propre c’est un bienfait pour le monde, vous avez votre IKIGAI !

Il n’existe aucun sot IKIGAI ! Sauf si vous essayez de piquer celui du voisin parce qu’il rapporte des thunes, ou que ça a l’air trop simple de faire son job, ou parce que vous pensez que le monde a plus besoin de tel ou telle chose, plutôt que de ce que vous savez faire vous.

 

(Je sais que le monde a besoin de maquilleuses professionnelles par exemple et vu comment je suis douée pour maquiller les autres, j’vous jure qu’en n’étant pas esthéticienne, je fais du bien au monde ! Grâce au fait que j’ai trouvé mon vrai IKIGAI, les nanas de mon quartier ne ressemblent pas toutes à des pots de peinture ! Youhouuuu !!!)

 

Le concept même de l’IKIGAI est de trouver un équilibre entre :

Votre passion, votre profession, votre vocation et votre mission.

 

Ikigaï tableau descriptif

 

Équilibre = Zenitude.

 

Qu’ils sont futés ces japonais !

 

A vos crayons mes chéris, potassez bien vos réponses !!!

Et quand vous l’aurez trouvé, dites-moi tout en commentaires en dessous de cet article !

 

@ Bientôt quelque part 😊

 

Ps : Il est dit dans le livre qui explique le IKIGAI tout en détail (rime !) que cela peut parfois prendre des années avant de trouver le sien. Je confirme ! Et la méthode du IKIGAI n’était pas dispo quand j’ai commencé à chercher le mien, heureusement, je vous ai filé les infos, pis ça va arriver bientôt partout dans les magazines et sur les bujos, parce que c’est fashion en ce moment, je surfe sur la vague, vous en avez d’la chance !!!

 

Ps² : Vous pouvez vous procurer le livre « phare » sur le sujet si vous voulez en savoir plus, car là je vous ai vraiment fait un résumé succinct, vous pouvez l’acheter ici : http://amzn.to/2tg6PUZ

 

Ps3 : Oui, c’est moi-même qui ai dessiné ce schéma, en buvant mon kawa ce matin ! Si vous aimez mes articles, vous pouvez d’ailleurs m’en offrir un en cliquant sur l’image ci-dessous : Merci à tous !!! Tchin !!! (Un café, pas un schéma hein… Je précise au cas où, pour ceux qui diraient que je ne sais pas dessiner ! MENFOUMENTAPE !)

 


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l’imparfaititude aux méthodes farfelues et ultra efficaces, Alice Kara dénote dans le monde du développement personnel ! Ses techniques, elle les crée et les peaufine avec des outils qu’on ne voit nulle part ailleurs, ça surprend au départ, mais on s’y fait vite ! Ses programmes de coaching sont à son image, teintés de psychologie, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    5 replies to "Trouver sa raison d’Être (Avec la méthode IKIGAI)"

    • akatsuki

      juste une chose : Samsung est une société Coréenne (du Sud), pas Japonaise

      • alicekara

        Merci pour la précision ! Ça m’apprendra à avoir la flemme de checker sur Google 😉

    • Biche

      http://www.postgis.fr/chrome/site/docs/workshop-foss4g/doc/_images/intersection.jpg
      (J’avais ces cercles bleu et rose en tête ces jour ci…)

      • alicekara

        Ahaha! Et merci pour le don de café 🍵 on a reçu cette semaine, tchin’ tchin’ ❤️💙💚💛💜

        • Biche

          Ah ah ah !!! Moi c’est sangria !!! Fais froid à Madrid, vrai de vrai, j’ai mis ma petite laine !
          Bisous tout plein !

Laisser une baffouille