Des prévisions 2018, t’en as lu plein. Mais aucune n’était comme celles que tu vas lire maintenant, alors accroche-toi à ton string, ça va swinguer !

 

Les prévisions 2018 en mode NawAK, par Alice Kara

 

Voici venu le temps de dire bye bye à 2017, et d’entrer dans cette nouvelle année… Et la tradition, c’est de vous proposer mes prévisions 2018, pile à l’heure !

 

Attention, petit WARNING avant de commencer.

Avant, je faisais de vraies prévisions. Mais ça, c’était avant ! Aujourd’hui, avec le temps, ça me pète trop le cul de venir ajouter des prévisions à tout le bullshit qui circule sur la toile. Donc mon créneau à moi, c’est de te filer des conseils qui vont s’avérer très judicieux pour t’aider à survivre en mode détendu du coquillard tout le long de l’année qui vient juste d’être déclarée ouverte !

Si t’es ok avec ça, lis ce qui suit, tu n’seras point déçu !

 

 

Entrons ensemble dans cette nouvelle année !

 

2017, ça a été costaud.

2017, c’était l’année “RESET”.

Peu me contrediront sur ce point, mais 2017, c’était un peu comme un rouleau compresseur de 36 tonnes qui nous a roulé dessus.

On cherche encore tous plus ou moins le bidule qui va nous permettre de nous regonfler, tu sais cet espèce de stepper gonfleur de matelas pneumatiques, que t’es épuisé avant même d’avoir gonflé ton machin… Ce truc-là. Pas d’automatique, non non non, sinon ce ne serait pas drôle !

Un bon petit truc qu’on actionne avec le pied, qui file des courbatures le lendemain, et qui nécessite de prendre du temps. De prendre SON temps.

 

L’après rouleau compresseur vient à ce prix-là.

 

Tu ne veux pas de fuites, tu veux que tout soit regonflé à bloc… Mon chérinou, va falloir te retrousser le jean et… Gonfler !

On s’est pris des barres dans la face, et ça nous a déglingué un peu le cerveau.

Oh mais comme rien n’est vraiment tout blanc ou tout noir, ni même gris clair ou gris foncé, n’en déplaise à Goldman, nous avons mis aussi des barres dans la gueule des gens.

Consciemment, ou inconsciemment, nous avons été tantôt soit bourreaux, soit victimes. Oppresseur ou oppressé, gentil et méchant.

 

Tiens, c’est d’ailleurs quelque chose qui a été titiller nos cervelets gauches cette année. Et qui sera encore plus au centre de cette année 2018 qui s’en vient, et au cœur même de ces prévisions 2018.

 

Le bien et le mal mon zouzou, c’est la même chose. Le même combat. Seule notre perception lui donne une contenance.

 

Nous pouvons être bon, et mauvais dans la seconde qui suit.

Paraître un élément du bien, et pour un autre regard, un élément du mal.

Vendre nos âmes à Dieu, et les refourguer au diable.

Au même titre que l’enfer est pavé de belles intentions, on avance, à cœur ouvert, parfois éventré. Vers de nouveaux possibles, de nouvelles lueurs.

On serait prêt à croire et à se jeter corps et âme à la moindre lumière au bout du tunnel, cherchant à tout prix une brèche par laquelle s’évacuer, évacuer la douleur, les souffrances, oublier les non-dits, les pressions, les impressions.

 

Se sauver, sauver les autres, sauver parfois l’humanité toute entière.

 

Car c’est bien le cœur de l’être qui est touché.

Le cœur du soi. Le cœur du monde.

 

 

Alors c’est ce que je vais te proposer aujourd’hui, des prévisions 2018 tranchées.

Ni d’un côté ni de l’autre.

Des prévisions 2018, qui sera la voie du milieu.

La voiX du milieu.

L’unicité. Une grande et belle route qui s’ouvre.

Qui s’ouvre car on l’a ouverte, nous avons payé le péage, gagné notre droit de passage, notre droit d’entrée, l’ardoise a été largement remboursée. Nous avons fait « all in » comme on fait au poker, tout misé sur la table, ça passe où ça casse.

Et mon petit doigt me dit que ça va passer.

 

Comme si la vie n’attendait que ça, que ce feu vert pour nous frayer un chemin.

 

Un chemin qui nous ressemble, qui nous appelle, que l’on reconnaît, que l’on s’approprie, qui nous accueillera à bras grands ouverts.

 

L’antre de l’être.

 

Ces prévisions 2018 auraient parfaitement pu s’appeler : ENFIN A LA MAISON !

 

J’te parle pas de l’humanité, j’te parle pas des catastrophes, j’te passe les prédictions pourries et déformées mille fois de Nostradamus, j’te parle pas non plus des astrologues qui poussent partout après avoir fait des formations piochées dans des cabines à sous.

Le monde est ce qu’il est, depuis la nuit des temps, depuis que l’homme se sent investi d’une mission, et depuis qu’il a l’impression d’être séparé de tout ce qui l’entoure, ça a été le bordel. Ça ne changera pas.

C’est, ça a toujours été, et ça sera toujours, le gros bordel !!!

 

Du genre, emmêlé, impossible à démêler. Un bordel pire que dans la boite où je range les écouteurs de mon ipod.

Quand tu tires d’un côté, ça tire tout en même temps, comme si ces fils avaient fait une partouze dès le moment où t’as fermé le couvercle !

Tu te lances dans une partie de fils en l’air, tu ne sais pas où est le début, ni où est la fin, tu finis par tout secouer, dans l’espoir que ça libère tout.

Des fois ça marche, des fois non.

 

Le monde, tel que j’le vois pour ces prévisions 2018, il ressemble à ça.

 

Les prévisions 2018 : Bienvenue en terre du milieu, par Alice Kara

 

(J’invente ma propre théorie de cosmogonie, MENFOUMENTAPE ! La théorie des cordes a été mise au placard, j’ai le droit d’en sortir une toute nouvelle, en mode fil de Ipod. Rien à fout’ !)

 

Tout est interconnecté, de manière complètement aléatoire, aucun fil n’est méchant, aucun fil n’est gentil, y’a juste un fil dont t’as besoin à l’instant, T ou qui sort du lot, et sur lequel tu vas tirer. Et en tirant, t’as tout qui vient.

 

Tout ce que tu veux, si t’as d’la chance, et tout ce que tu ne veux pas aussi.

Ça bouge tout, ça gigote, la moindre action, et notamment le fait de tirer sur ce fil-là, a des conséquences et actionne de nouvelles connections, de nouveaux nœuds, de nouvelles coinçouilles, qui pètent les c******.

 

Du coup, forcément, qui va tirer son épingle du jeu en 2018 ?

Tous ceux qui savent parfaitement bien surfer et se dépatouiller avec le bordel ambiant !

Et devine quoi mon zoum zoum… Si tu me lis là tout de suite, c’est que tu sais très bien le faire. Voire même, t’es un crack du dépatouillage en bordel.

Alors bombe le torse en mode vraiment fier de ta personne, et dis-toi bien une chose.

 

Le monde peut s’écrouler, tout peut partir en couille, et pourtant, toi, tu seras hyper hype, et bien !

T’as toujours su rebondir, gérer, t’es un as de la dépatouille, et quand tu ne sais pas, tu sais que tu peux trouver comment faire.

 

2018, c’est l’année de la détente du string pour tous ceux qui ont l’habitude du bordel.

 

Mazette que c’est plaisant !

 

Deux points me font dire ça.

 

Premièrement, le monde ne changera pas uniquement pour te faire plaisir.

Et de deux, la seule chose qui va vraiment pouvoir te rendre heureux, c’est d’arrêter d’essayer d’le changer, ce monde !

 

Faire un compromis. Le compromis de bosser AVEC, au lieu de bosser CONTRE.

De bosser AVEC les aléas de la vie, plutôt que de lutter CONTRE ce qu’elle te met sur la table.

 

Là aussi, la voie du milieu.

 

Faire avec, plutôt que de croire automatiquement que t’es obligé de faire sans, ou de penser que t’es capable de tout faire tout seul, sans aucune aide de sa part.

 

(Tu remplaces le mot « vie » par ce que tu veux !)

 

Les coups de barre dans la gueule, le rouleau compresseur, ça a servi à ça.

Le lâcher-prise total.

 

 

« Ah ben les choses sont comme ça, telles qu’elles sont, c’est ok, j’accepte, je fais avec »

 

AVEC : Et oui !

AVEC AVEC AVEC AVEC AVEC !

 

Deal with it !

 

(J’me la joue en mode Jean Claude Van Damme)

 

Il est temps de faire la paix avec nos aspérités, avec les aspérités du monde, ses méandres, ses forces, ses failles, ses faiblesses.

Avec la vie, avec nos vies. Avec TA vie.

 

Faire la paix, te réconcilier AVEC tout ce qui te cause des nœuds au cerveau.

 

Cela ne veut pas dire tout accepter, cela veut simplement dire assainir.

 

Assainir.

 

C’est l’un des mots clefs de mes prévisions 2018.

 

Assainir tout ce qui a été sali. Tout ce que toi t’as sali, tout ce que d’autres ont sali.

On passe un coup de brosse, on nettoie, on répare.

Ça fait partie de la partie « regonflage » dont j’te parlais plus haut.

 

On prend le temps de faire ça. De réorganiser aussi.

Au lieu de tout remettre en mode fils emmêlés, on trouve des astuces qui vont nous faciliter la vie la prochaine fois. On enroule nos fils autour d’un simple petit bout de carton, ANDDDD VOILAAAAAA !

 

Tu sais gérer le bordel, tu en as l’habitude, même s’il diffère à chaque fois, tu peux l’anticiper.

Même s’il est impossible de tout anticiper, et qu’il est important de ne pas se stresser par anticipation, tu peux tout de même, par de petites actions, te faciliter la vie.

T’as appris plein de choses, en 2017 et toutes les années d’avant.

Que tu gères un boulot, une famille ou un business, tu connais des petites astuces, qui sont hyper simples à mettre en place et qui vont t’aider beaucoup dans la course au temps de cette année.

 

Faut que je t’avoue un truc pour ces prévisions 2018. Y’aura surement beaucoup de « rewind/erase » on rembobine, on se remet le replay, on efface.

Le passé t’a donné une manne considérable d’enseignements, et chaque fois que t’en auras besoin, tu pourras y accéder pour t’aider.

Ça fera comme la théorie du temps de Stephen Hawking.

Le temps avance, et d’un coup, il se rembobine pour s’annihiler.

 

(Ouh putain, elle fait flipper c’te phrase hein ? lol)

 

Cette année, tu vas pouvoir accéder aux infos dont t’auras besoin dans ta mémoire, et te rendre compte que rien de ce que tu as fait avant n’était pour rien.

Que tout ce que tu as vécu et expérimenté va te resservir, si tant est que tu ais compris qu’il n’y a pas qu’un seul possible. Pas qu’une seule route.

 

OUVRIR.

 

Voici le second verbe important pour ces prévisions 2018 : OUVRIR.

 

Ouvrez ouvrez la cage aux zoiseauxxxxx

 

Ouvre ! Accueille, profite, engage-toi !!!

 

Il est révolu le temps où se protéger était une forme de survie.

Il est révolu le temps où tout nous faisait croire que l’extérieur pouvait être une agression.

Ouvre ton cœur, ouvre tes yeux, ouvre tes possibilités.

Accueille !

 

On l’a vu plus haut, tu es parfaitement capable de gérer le bordel, c’est même ce que tu fais de mieux !

Rester dans ta bulle de confort n’a jamais évité le boxon.

Autant y aller franco et plonger dans l’océan des possibles !

Autant kiffer !

 

Ouvre tes bras, déploie tes ailes, et vole mon zouzou !

Je volerai avec toi !

Parce que j’ai décidé de voler aussi ! Ben ouais, c’que je te dis là dans ces prévisions 2018, tous ces conseils que j’te donne pour bien vivre cette nouvelle année, je les applique moi aussi ! Et crois moi, ça n’entre pas dans l’oreille d’une sourde, car depuis 9 ans que j’écris ces conneries, je suis plutôt tombée juste !

 

Ose, bouge, sors, vis !

Ouvre ton âme aux possibles du monde, et vole !

Pis souviens-toi toujours, tu sais gérer !

Lance-toi, c’est à l’extérieur qu’on récolte. Quand on montre son pif au soleil, pas quand on se cache pour essayer de passer entre les gouttes.

Mouille-toi !

 

Risque ! Prends tous les risques pour lesquels tu as tant travaillé au fil des années. Il est temps.

SI tu ouvres mais que tu ne risques rien, à quoi bon ?

On l’a dit plus haut, « All in », cartes sur table, on mise tout sur le tapis, quitte à tout perdre, c’est pas grave, on a plus peur, on a déjà vécu pire ! Perdu, retrouvé mille fois… De quoi pourrait t-on avoir peur ?

Oh mais on ne sera pas exempté de la peur ! Personne ne peut se targuer de ne jamais flipper sa race à certains moments.

Comme dirait Yoda « Hum, tu auras peur »

Même les jedi et les plus grands maîtres ont peur de risquer, d’ouvrir leurs bras, leurs ailes et leurs cœurs ou de se lancer.

Ça fait partie du game, c’est l’jeu ma pauvre Lucette, et s’il n’y avait pas la peur, tout serait tellement plus fade, avoue-le !

 

Ce qui nous amène au verbe (haut !) suivant de mes prévisions 2018.

 

Haut les cœurs moussaillon, il va falloir ABORDER.

 

Aborder des gens, tu vois, ce genre de choses, peu importe pourquoi tu vas devoir aller aborder.

Aborder ce mec que tu mattes derrière la vitre fumée de ton bureau en bavant comme un escargot…

Aborder cette personne qui va pouvoir t’aider à finaliser des petites choses pour ton boulot, etc.

Mais aussi, aborder, c’est aborder tes problèmes.

Il me serait d’avis, de pour une fois, les aborder différemment.

Dans le sens où… Ben ne pas partir direct à l’abordage ! (#JeuDeMotPourri)

La baston mon chérinou, c’était 2017. 2018, on se calme un peu la migoulette, et on aborde, avec du recul.

Tu sais, parfois les problèmes n’en sont pas vraiment et il arrive qu’ils puissent se résoudre tout seuls.

Ou avec beaucoup moins d’acharnement que ce ne fut le cas l’année qui vient de s’écouler.

T’en as sanné des merdasses, là tu peux te poser, et déléguer.

Aborder donc des gens qui vont pouvoir t’aider, et tu peux déléguer ton bordel à des gens qui ont les compétences pour le faire.

 

Aborder en mode cool et détendu d’la tige.

Relax, take it easyyyyyy !

 

La musique ne s’arrête pas de jouer pour autant si tu laisses de temps en temps la vie se démerder toute seule.

 

Détends-toi du bulbe, j’te le dis depuis 10 minutes, le monde ne changera pas, et ne s’arrêtera pas de tourner.

Prends les choses une à la fois, tu peux gérer dans l’urgence, t’as l’habitude et si tu ne sais pas faire, tu apprendras, ou tu délègues !

 

Ferme un peu les yeux du mental qui turbine quand y’a un trop plein, et tu verras que les solutions arriveront en temps voulu.

 

(ça ne veut pas dire que tu dois plus rien faire du tout hein, simplement prendre les choses d’un abord différent.)

 

Y’aura de grandes choses qui vont se passer en 2018. Des grandes révélations, de grands bouleversements, tout va aller très vite, pour ton plus grand plaisir.

On ne laisse plus trainer, on agit, ou on laisse agir.

Quoi qu’il en soi, ça ira vite.

Les décisions seront prises en un quart de seconde.

Sans stress, sereinement.

Quoi qu’il arrive, tu sais.

 

Ne te juge pas si durement qu’à ton habitude. Donne toi le bénéfice du doute. Donne le bénéfice au doute.

 

Il n’est rien de bien ou mal, juste des choses.

 

La terre du milieu sous tes pieds.

Justement, en parlant de terre, il faudra la nourrir.

 

Nourrir est un des verbes clefs de ces prévisions 2018.

 

Nourrir ce qui te fait VIBRER (autre verbe important !)

Nourrir ce que tu as, nourrir ce que tu es, nourrir ce qui te rend heureux, nourrir ce qui te file des papillons dans le bide.

Nourrir le présent, le laisser être et vibrer ce qui te fait frétiller les neurones.

 

Une fois que t’auras ouvert les possibles, fais les fructifier, nourris uniquement ce que tu kiffes, le reste, laisse le se faire nourrir en mode auto-suffisant tout seul. Ça se fera tout pareil.

 

Nourrir le sol qu’on a laissé mourir.

Assainir et ré-ouvrir les terres pour cultiver autrement.

Dans la continuité de ce qui a été enclenché ces dernières années dans un plus grand respect de la terre.

On a vu des abus, beaucoup d’abus, voulant faire le bien, avec du bio à outrance, on a fait du mal, on fait du pourri.

Comme je le dis souvent l’enfer est pavé de belles intentions (marketing ? lol)

Même les plus assidus à faire le bien font parfois des conneries.

 

ASSUMER.

Assumer, pour ces prévisions 2018, ça veut simplement dire être objectif sur ce que l’on a fait, sur nos propres actions, et s’en servir comme des socles sur lesquels pousser.

Se souvenir toujours de pourquoi nous faisons telle ou telle chose, de s’accrocher vaille que vaille à ce qui nous maintient à flot. C’est ce pourquoi qui nous permettra de tenir la barre et de la redresser en cas de besoin.

Assumer la route que l’on a choisie, assumer que l’on se choisit, et continuer d’avancer.

Peu importent les jugements, les eaux troubles ou usées. On tient bon la barre.

 

La barre qui nous sert à explorer, tant les remous du dedans que les beautés alentours.

 

EXPLORER. Découvrir.

 

Se frayer un chemin qui nous ressemble. Parce qu’aujourd’hui, tu te connais mieux qu’hier, et que demain reste encore une terre à découvrir. La terre du milieu ! (Mazette, presque je ferais ma poète aujourd’hui ! J’te rassure de suite, je dirais toujours des gros mots en 2018 ! lol)

 

Autre mot qui va t’éclairer comme un phare dans la nuit dans ces prédictions 2018 : Transcender !

 

La dissolution a eu lieu en 2017.

On a dissous énormément de choses, de croyances limitantes, de conflits, de blocages.

 

Plus besoin de t’en préoccuper aujourd’hui.

De la poussière de ce qui a été dissout, tu peux faire naître des étoiles.

Transcende tout ce qu’il t’a été donné. Fais-en de la belle lumière qui ira illuminer plus loin que toi, devant le bout de ton nez d’abord, mais ensuite si tu le peux, transcende cette lumière pour la mener encore plus loin.

Il n’est pas nécessaire qu’elle éclaire tout le trajet qu’il te reste, comme une voiture qui roule de nuit, sans visibilité, tu n’as besoin de « voir » que les quelques mètres qui se trouvent devant, et les autres voitures qui croisent ton chemin.

C’est amplement suffisant.

 

Transcende-toi.

La mue s’est faite, ta version 2.0 a encore quelques petits bugs, mais rien que tu ne puisses déjà transcender.

 

Les masques sont tombés, et vont continuer de tomber tout au long de l’année.

Ton masque est tombé, les masques des autres sont en train.

Il n’est plus possible de se cacher ou de jouer un rôle ou d’essayer de correspondre à quelque chose que l’on est pas. De copier ce qui n’est pas nous ou ne nous ressemble pas.

On entend beaucoup parler de manipulations, de trahisons, etc…

C’est là oui, ça a toujours été là.

Il n’y a pas plus de pervers narcissiques qu’avant, il nous a simplement été donné plus d’infos pour les démasquer.

 

Démasquer, un des verbes importants pour ces prévisions 2018 encore.

 

Démasquer ce qui te fait du mal pour mieux le virer de ta vie.

Démasquer les faux semblants, ceux qui font semblant, pour faire de la place, en toi, chez toi, pour toi.

Virer, épurer ce qui doit l’être.

Plus besoin de passer par tout un tas de chemins de traverse. Tant au niveau de la communication que pour tout le reste.

On épure et on assainit ça aussi. Les longs discours qui servent à rien, si ce n’est à se justifier. Les longues phrases qui enrobent, on les démasque aussi.

Chez soi, et chez les autres.

Quand on en fait des caisses pour se donner un genre, pour cacher et dissimuler un vide parfois béant.

Les réunions au bureau iront droit au but ! Les discours aussi.

De quoi gagner beaucoup de temps !

En 2018, le proverbe « Le mensonge prend l’ascenseur mais la vérité prend l’escalier » prendra tout son sens.

Tout ça est démasqué avant même d’avoir franchi le seuil des lèvres.

Hop hop hop, trop tard !

La « vérité » s’est pointée avant même la fin des belles paroles.

 

Pour ce qui concerne les gens que t’as démasqué en 2017, tu les connais, tu sais à quel jeu ils jouent, tu sais ce qu’ils font, comment ils fonctionnent. A toi de décider si tu acceptes ou non.

Ton patron, tes collègues, ta femme, ton mari, ton chien, tes gamins, tes voisins, tes parents etc.

Tu les connais. Pas besoin de faire de dissertation à chaque fois que tu les croises ou qu’ils te pètent le cul. Tes neurones savent, ils iront droit au but pour toi. Ils te feront un résumé. Fais leur confiance.

Ne t’excuse plus non plus de dire ce que tu penses, ce sera de toute façon ta seule option, si tu ne veux pas toi non plus faire partie du côté des démasqués.

J’dis ça, j’dis rien !

 

Beau programme non ?

 

Et je terminerais ces prévisions 2018 avec le mot que j’ai déjà cité plus haut… VIBRER.

 

Vibre de tout ce que tu portes en toi.
De toutes ces aspérités qui font que t’es quelqu’un d’exceptionnel.

De toutes ces différences merveilleuses qui font que tu es toi.

Vibre de possibilités, vibre de tout ce que tu auras fait, donné, accompli.

Le bon comme le mauvais, l’absurde comme le magnifique.

Vibre et balance ta flamme dans le monde.

Offre-nous ta lumière, ton acharnement, tes qualités et tes défauts.

Vibre l’inconscience, vibre ta naïveté d’enfant. Vibre ta connerie et déverse-la sur le monde.

Vibre l’essence de ton être. Vibre la cadence de ta propre musique.

Vibre en toi comme en dehors de toi.

 

Ah et puis, plante-toi et pousse. T’iras nourrir ce qui doit l’être.

La terre du milieu, elle sert qu’à ça.

Sans jugements, sans fioritures, sans fards. La poudre aux yeux qui dévoile l’âme promet de belles choses en 2018.

Au-delà de tout, elle te promet d’être… TOI.

 

C’est ce que moi j’te souhaite par-dessus tout. D’être toi, et de ne plus jamais t’en excuser.

 

@ Bientôt quelque part mon Poulet !

 

Ps : Laisse aller ce qui ne te sert plus. C’est un petit plus qui te sera aussi bien utile. Ne retiens pas, elles font tout pour se barrer depuis plusieurs mois, ça ne sert à rien de les enfermer, ça t’enferme toi.

Ps² : Ta vie a changé, tu as changé, TANT MIEUX !

Ps3 : Houla houps, j’ai oublié de dire que ça va niquer en 2018 ! ça, c’était pour la cerise sur le cheese cake ! Tinder va fumer !

Ps4 : Je lève mon verre là tout de suite, en la charmante compagnie de mes chroniqueuses du AK Show, nous passons ce réveillon ensemble, à jouer à Blanc manger coco ! On t’envoie tout plein de belles ondes qui vibre le big LOVE tout spécialement pour toi mon zouzou. J’te kiffe.

Ps5 : Pour lire les prévisions de l’année dernière, clique-ici.

Ps6 : J’ai bien mérité un ptit café bien chaud moi ! Si tu veux m’en offrir un parce que ces prévisions 2018 t’ont fait VIBRER, clique sur l’image, tu seras béni sur 30 de tes prochaines vies. Merci !

 

Prévisions 2018 : Offrez-moi un café en cliquant sur cette image !


Alice Kara
Alice Kara

Coach déjantée spécialiste de la vulnérabilité et de l’imparfaititude aux méthodes farfelues et ultra efficaces, Alice Kara dénote dans le monde du développement personnel ! Ses techniques, elle les crée et les peaufine avec des outils qu’on ne voit nulle part ailleurs, ça surprend au départ, mais on s’y fait vite ! Ses programmes de coaching sont à son image, teintés de psychologie, provocants, délirants, percutants, et drôles.

Commenter avec Facebook...

    7 replies to "Les NawAK prévisions 2018"

    • Audinet Marianne

      Bonne super méga année à toute l’équipe!!
      Je découvre ( comme de par hasard….😉) votre chaine! Un régal de rayon de soleil à paillette! Que d’énergie et de joie dans tous ces documents!
      Merci à vous! Vous êtes guéniales!

      • Alice Kara

        Hey hey merci Marianne et bienvenue! Bonne année à toi aussi !

    • Laurent

      Bon………..Ça c’est fait . Merci Alice pour cette analyse prévisionnelle très parlante (et tres drole ) pour moi . Au moins , les choses sont claires et le chemin tracé pour cette année. Après on fait ce qu’on peut mais quand le fond est bon , il faut se faire confiance . Cette évolution est très réjouissante à mon goût mais ça va demander du boulot . Alors soyons gentil envers nous même, donnons des vacances à notre mental et surfons sur la vague dans le sens du courant .
      Très bonne année 2018 et que la fête continue 👍😉😇🍾🌏

      Laurent .

      • alicekara

        Excellente année à toi aussi Laurent et merci pour ton commentaire 🙂

    • Biche *

      Un petit café et un croissant Alice pour commencer cette nouvelle année ? 🙂
      Je verrai bien une année très créative. Les gens se laissant de moins en moins manipuler et créant exactement le monde qui leur convient. Créer l’ambiance idéale pour soi même sans attendre que quiconque ne le fasse à sa place que ce soit (soient ?) les politiques, les lecteurs, les parents, etc…
      (prise de tête grammaticale une fois de plus au passage !)
      Bisous tout plein ma belle et bonne année ainsi qu’à Sandrine

    • Natacha

      Oulala ça fait beaucoup de choses! Il va m’en falloir de l’adoucissant pour détendre mon string xD J’ai hâte. De vivre.
      Belle, bonne, heureuse et joyeuse année à toi Alice 🙂

    • Marie

      S’interroger, se questionner, avoir l’intuition de… et finalement ne plus se sentir seule ni folle en lisant tes lignes. Merci Alice, pour ton acharnement, ton énergie qui, cette année, m’ont permis de garder le cap sans sombrer. Bonne année 2018!

Laisser une baffouille